Bellano

Bellano est une ville d'environ 3 400 habitants qui surplombe la rive orientale du lac de Côme, dans la province de Lecco, à 25 km de la capitale.

Le territoire municipal s'étend des eaux du lac jusqu'au sommet du mont Muggio à 1 799 m d'altitude grâce à l'incorporation de la municipalité de Vendrogno intervenue le 1er janvier 2020.

Le village est connu comme « la ville des artistes » grâce à l’extraordinaire concentration d’habitants qui se sont distingués, et se distinguent encore, dans les domaines de l’écriture et de la poésie, de la peinture et de la sculpture, de la musique et du théâtre ainsi que de la photographie. Cet aspect, ainsi que le patrimoine naturel, historique-artistique, culturel et gastronomique, a permis d’obtenir l’important label Orange Flag décerné par le Touring Club italien et, avec les projets de soin et de valorisation de l’environnement grâce à des interventions ciblées dans le domaine des énergies renouvelables, du recyclage et du soin des espaces verts, ainsi qu’à l’obtention du label de qualité « Communes Fleuries ».

OÙ NOUS SOMMES

Bellano est située sur la rive du lac de Côme du côté de Lecco, environ à mi-chemin entre Colico et Lecco, vers le centre du lac, entre 50 et 100 km des principaux aéroports du nord de l’Italie et à environ 25 km de Lecco.

COMMENT S'Y RENDRE EN TRAIN

Bellano est un des arrêts de la ligne Milan – Tirano et Tirano – Milan
Arrêts sur la ligne : Milano Centrale – Monza – Lecco – Varenna – Bellano – Colico – Morbegno – Sondrio – Tresenda/Aprica/Teglio – Tirano

Info : www.trenord.it

Le site web de Trenord contient les horaires, les prix et des informations utiles sur les itinéraires spéciaux.

COMMENT S'Y RENDRE EN BATEAU/HYDROPTÈRE

Bellano est l’une des étapes de l’itinéraire de la société Navigazione Laghi Como – Colico et Colico-Como Infos : www.navigazionelaghi.it

Le site Navigazione Laghi contient les horaires, les prix et des informations utiles sur les itinéraires spéciaux et les croisières.

COMMENT ARRIVER EN FERRY

Vous pouvez embarquer votre véhicule avec le service de ferry pour véhicules qui relie les villes de Cadenabbia, Menaggio, Bellagio et Varenna. Après avoir débarqué à Varenna, continuez vers le nord en direction de Bellano.

COMMENT S'Y RENDRE EN AVION

Les aéroports les plus proches sont Milan Linate, Milan Malpensa et Bergame Orio al Serio.

COMMENT S'Y RENDRE EN VOITURE

En provenance du sud
Depuis Milan, prenez la voie rapide 36 du lac de Côme et de Spluga. Prendre la sortie Bellano – Valsassina Nord. Ou, si vous voulez traverser toutes les villes du lac, sortez à Abbadia Lariana et prenez la route provinciale 72 du lac de Côme en passant par les villes d’Abbadia, Mandello del Lario, Lierna, Varenna et enfin Bellano.

En provenance du Nord
Depuis la Valteline, prenez la route 36 du lac de Côme et de Spluga. Sortez à Bellano – Valsassina Nord. Ou, si vous voulez traverser toutes les villes du lac, prenez la route provinciale 72 du lac de Côme en passant par les villes de Colico, Dorio, Dervio et enfin Bellano.

En provenance de l’Est

Depuis la Valsassina, prenez la Strada Provinciale 62 de Valsassina

Et citons tout récemment la qualification de Ville qui lit conférée par le Ministère du Patrimoine et de la Culture.

Le centre historique se trouve sur la rive droite du cône que le torrent Pioverna a formé au fil des ans à l’endroit où il se jette dans le lac ; tandis que sur la gauche se trouve la partie plus moderne du village, qui prend le nom de Coltogno.

Le centre historique, caractérisé par un réseau de rues orthogonales typiques des castrums romains, a un aspect principalement médiéval dû aux rues étroites (les « contrade ») qui garantissent la fraîcheur en été, la grande église prépositurale des Santi Giorgio, Nazaro e Celso, les palais patriciens avec des portails en pierre, des cours, des halls d’entrée et des blasons héraldiques gravés du XVIIIe siècle et le grand port historique, signe de l’importance qu’a eu dans le temps le transport des personnes et des marchandises par voie lacustre.

Coltogno, en revanche, abrite la plupart des services du village : la gare ferroviaire et la gare routière, les casernes des carabiniers et des pompiers, le siège du service de secours de Bellano et de la Protection Civile. C’est dans ce quartier que se trouvent la plupart des constructions modernes, car dans le passé il n’y avait que des champs cultivés, notamment des vignes, grâce à l’exposition au sud qui garantit un excellent ensoleillement.

Lago di Como

Bellano vu d’en haut

Les deux zones séparées par la Pioverna sont bien reliées par la promenade lacustre qui est l’une des plus suggestives du Lario grâce au panorama qu’elle offre sur le point le plus large du plan d’eau et d’où l’on admire de spectaculaires couchers de soleil. Près de l’embouchure du fleuve, on trouve des espaces verts équipés de jeux pour enfants, le lido avec des piscines, le club de voile qui permet à chacun de vivre pleinement le lac, un terrain polyvalent, les jardins de l’héliport où se déroulent de nombreux événements culturels très attractifs comme le Festival Bellano Lirica et la nouvelle structure polyvalente en forme de voile qui prend le nom de Palasole.

Derrière la ville, l’arrière-pays est caractérisé par de nombreux hameaux et centres anciens plus ou moins peuplés, mais riches en histoire. En particulier, chaque village possède une église ou un oratoire, faisant du territoire communal une véritable constellation de clochers. Parmi les principaux lieux de culte, outre l’église prépositurale, citons l’église Santa Marta, au centre-ville, qui abrite un important groupe en bois de neuf statues grandeur nature représentant la déposition du Christ, attribué au sculpteur Angelo del Maino et daté entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle ; le sanctuaire baroque de la Madonna delle Lacrime à Lezzeno, qui abrite un rond en plâtre ayant versé des larmes de sang en 1688 ; l’église des saints Rocco et Sébastien, construite pour la protection des passants et contre les fléaux, le long du Sentiero del Viandante, l’ancienne route qui traverse toute la rive orientale du lac, qui sert aujourd’hui également de sanctuaire aux soldats de Bellano tombés au combat, toutes guerres confondues, et l’église paroissiale de San Lorenzo in Vendrogno, qui abritait autrefois la Confrérie du Saint Sacrement, dont on conserve encore la grande salle, riche en mobilier et en décorations en bois.

Derrière la vieille ville se trouve l’Orrido di Bellano : un canyon spectaculaire creusé par les eaux tumultueuses du ruisseau Pioverna qui, au fil des siècles, a formé des passages étroits dans la roche, créant de belles grottes et cavernes, ainsi que des cascades où l’eau résonne entre les hautes parois rocheuses.

Orrido di Bellano

Derrière la vieille ville se trouve l’Orrido di Bellano : un canyon spectaculaire creusé par les eaux tumultueuses du ruisseau Pioverna qui, au fil des siècles, a formé des passages étroits dans la roche, créant de belles grottes et cavernes, ainsi que des cascades où l’eau résonne entre les hautes parois rocheuses, toutes visitables grâce à un système de passerelles ancrées dans la pierre. À l’entrée du site on découvre la Ca’ del Diavol : une ancienne tour de défense qui, dans l’imaginaire collectif, évoque des peurs et des rituels sataniques en raison des nombreuses légendes et fresques représentant le diable et d’autres figures mythologiques.

En remontant les pentes du Monte Muggio, on arrive aux vestiges de l’ancienne commune de Vendrogno, qui recèlent  de nombreux témoignages de la vie agricole et pastorale d’autrefois.  Pour preuve, dans le centre de la Via Roma, il est possible de visiter le Musée du lait et de l’histoire de la Muggiasca (MUU) aménager à l’intérieur de l’ancienne laiterie. L’ensemble des villages et des alpages de l’ancienne commune constitue la Muggiasca, une zone très ensoleillée grâce à son exposition au sud, d’où il est possible d’admirer un panorama très vaste qui va du bleu du lac à la couleur verte de la Valsassina jusqu’aux nuances grises de la Grigna et au massif lointain, mais reconnaissable du Mont Rose. Les villages, reliés par un réseau dense de chemins et de sentiers muletiers que l’on peut encore parcourir aujourd’hui, sont caractérisés par la structure radiale des bâtiments : au centre se trouvent l’église et les maisons, autour d’elles les étables et en général les bâtiments destinés à abriter les animaux et les équipements.

Lago di Como

Bellano vu d’en haut

Aujourd’hui, le secteur le plus développé de la ville est le tourisme, grâce aux beautés naturelles et artistiques que le village offre aux visiteurs ; cependant, jusqu’au siècle dernier, Bellano avait essentiellement une vocation productive : en effet, le territoire comptait de nombreuses usines dont les hautes cheminées ont inspiré à l’écrivain Antonio Balbiani, originaire des lieux, le surnom de « Petit Manchester du Lac de Côme ». Vendrogno, en revanche, est passée d’une tradition liée à l’agriculture et à l’élevage à une tradition touristique, surtout pour sa beauté naturelle : cette station thermale renommée  est mentionnée dans de nombreux guides dès la fin du XIXe siècle et le début de la Seconde Guerre mondiale. Malgré cela, à l’époque moderne, on assiste à une redécouverte des activités typiques des alpages disséminés dans la Muggiasca.

Galleria fotografica

Abonnez-vous à notre Newsletter

Nous utilisons Mailchimp comme plateforme de marketing. En cliquant ci-dessous pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour être traitées. En savoir plus sur les pratiques de Mailchimp en matière de confidentialité ici.